Avel Keltia

Avel Keltia mêle le celtique, le médiéval, la piraterie, le victorien, la belle époque... Le tout agrémenter de photos et musiques coups de coeur. Ainsi qu'une bonne dose de vieilles pierres, d'anciens paquebots, d'Irlande et d'Amérique. Etc...

03 octobre 2010

La vérité sur le naufrage du Titanic (ou pas)...

patten_1721512c

Je vous présente Mme Louise Patten.

Alors vous vous demandez sûrement qui est cette dame, et même pourquoi en parler ici ? Eh bien, chers visiteurs vous n'êtes pas sans savoir que je suis passionnée par l'histoire du Titanic (et si vous ne l'étiez pas, c'est fait), or il se trouve que Mme Patten est la petite-fille de Lightoller, second officier sur le Titanic, qui devint au matin du 15 avril 1912, l'homme le plus gradé...parmi les survivants.

Cette dame a fait parler d'elle ces derniers temps, et c'était le but. En effet, la semaine dernière, stupeur ! Un peu partout sur le net et dans les journaux fleurissent des titres tels que :

Le naufrage du Titanic : Une gaffe dans le pilotage ? Libération : L'article

Le Titanic coulé par une erreur de barre ? Mediapart : L'article

Naufrage du Titanic : une erreur du timonier ? France Info : L'article

Family's Titanic secret revealed. BBC News : L'article

Secret testimony revealed of human error and arrogance that sank "Titanic". Irish Times : L'article

Titanic blunder. New-York Post : L'article

La vérité sur le naufrage du Titanic ! France Soir (tout de suite les grands mots) : L'article

Le naufrage du Titanic serait dû à une erreur de navigation. Le Figaro (qui est plus prudent) : L'article


J'en passe et de nombreux autres...

D'un certain côté tout ceci peu paraitre un peu dérisoire. Voilà bientôt 100 ans que le Titanic a sombré et aujourd'hui il y a sans doute des choses plus importantes qui mériteraient d'avoir leurs place dans le journal, comme le génocide tibétain, le réchauffement climatique, la faim dans le monde, le renvoie des Roms en Roumanie, les suicides de France Télécom, le déficit budgétaire de l'Irlande (il fallait bien que je termine par ça)... Bref.
Mais bon, le Titanic me tiens à cœur et c'est pour cette raison que je ne pouvais passer outre cette "imposture".

Louise Patten, romancière, vient donc de publier un ouvrage qui, selon elle, révèle la vérité sur le naufrage du Titanic !

"j'ai réalisé que j'étais la dernière personne en vie à savoir ce qui c'était vraiment passé la nuit où le Titanic a coulé".

Fichtre.

Sur cette belle déclaration, nous allons donc entrer dans le vif du sujet, et aujourd'hui j'ai le plaisir de vous annoncer que cet article sera complété (avec sa permission) par les propos de Gérard Piouffre (qui seront en rouge), journaliste, écrivain et historien spécialiste de l'aviation et de la marine (ancien contrôleur aérien et steward), auteur de plusieurs ouvrages sur le Titanic. Propos recueillis sur le forum de Titanicophiles dont je fais désormais parti depuis cet été, et sur lequel nous avons bien entendu abordé le sujet.

La thèse officielle

En quelques mots, puisque je l'ai déjà abordé dans cet article : Titanic. Dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, les vigies aperçoivent au dernier moment un iceberg resté invisible jusque là. William Murdoch donne aussitôt l'ordre de virer par bâbord, il s'en faut de peu mais le Titanic heurte malgré tout l'iceberg par tribord. 

La thèse de Mme Patten

Les hommes de la vigie avaient vu l'iceberg assez tôt pour que le Titanic ait le temps de l'éviter. Mais malgré les ordres de Murdoch, le timonier qui était à la barre aurait paniqué et viré dans le mauvais sens, entrainant ainsi la perte du navire et la mort de 1500 passagers. Lady Patten explique ensuite les raisons d'une erreur aussi grossière : Le Titanic a été lancé à une époque où le monde basculait du bateau à voiles au bateau à vapeur, où le pilotage se fait avec la barre. C'est-à-dire que quand vous voulez aller dans un sens, vous tournez la barre dans l'autre. Toujours selon ses propos, le timonier aurait donc repris ses vieux réflexes dans la panique, Ils avaient seulement quatre minutes pour modifier la trajectoire, et quand Murdoch s'est aperçu de l'erreur d'Hitchens, ils ont essayé de la rectifier mais il était trop tard. Bref, toujours d'après Louise Patten, si c'est une erreur qui a envoyé le Titanic dans l'iceberg, c'est une décision raisonnée qui l'a condamné: le propriétaire du Titanic a persuadé le capitaine de continuer à naviguer, augmentant ainsi énormément la pression de l'eau inondant la coque et coulant le bateau des heures avant ce qui aurait dû normalement se passer. Elle affirme ensuite que son grand-père a gardé le secret pour protéger les intérêts de la White Star Line et de ses collègues.

Par la suite, le secret a été gardé dans la famille jusqu'à ce que la petite fille lâche le morceau ! La traitre.

Personnellement, j'ai du mal à imaginer que le timonier qui avait plusieurs années d'expérience derrière lui, ai pu faire une telle erreur "à cause de la panique". Les marins sont quand même formés à ce genre de situation et il n'aurait pas été affecté à ce poste si la compagnie ne l'avait pas jugé compétent.

Contre-thèse

Quelques autres raisons qui prouvent que sa théorie ne tient pas la route :

- Il a déjà été étudié et prouvé à maintes reprises que l'iceberg, par les conditions qui étaient réunies, ne pouvait être aperçu qu'au dernier moment. D'autant plus que les veilleurs n'avait pas de jumelles à leur dispositions.

- Étant donné que l'iceberg était devant, quand bien même le timonier se serait trompé, qu'il vire à gauche ou à droite le Titanic aurait touché car sa vitesse et la proximité de l'iceberg rendait la chose inévitable.

- Il parait invraisemblable que Murdoch décide de changer la trajectoire du paquebot, pour rectifier la soit-disant erreur  de Hitchens, le timonier. Au contraire, la logique voudrait que l'on continue à virer, peu importe le côté, pour éviter la collision sans perdre de temps. Et Murdoch n'était pas 1er officier pour rien.

- Quel intérêt Lightoller avait-il à protéger la White Star Line ? D'autant qu'après le naufrage, il a quitté assez vite la compagnie et que rien ne l'aurait l'empêcher d'en parler lui-même.

Maintenant je laisse la parole à Gérard, qui explique bien mieux que moi tous les termes techniques et manœuvres navales.

Hier après-midi, j'ai été interviewé par France-Info et je me suis efforcé de rétablir la vérité, à savoir :

1- Les ordres "barre à tribord" correspondent à "la barre à gauche", ce qui est pour nous un peu confus, mais qui ne l'était pas en 1912. Hichens n'a pas eu une seconde d'hésitation et il a immédiatement tourné la barre à gauche. On peut penser ce que l'on voudra du personnage et pour ma part, je le trouve plutôt antipathique. Il n'en était pas moins un excellent marin, sinon on ne lui aurait pas confié la barre du Titanic.

2- Aucun accident ne s'est produit à la suite d'une confusion droite-gauche, mais comme l'erreur était toujours possible, l'Administration française impose une nouvelle phraséologie (décrets du 2 septembre 1874 et du 2 février 1915). En Grande-Bretagne où le poids de la tradition est plus lourd, la nouvelle règle est adoptée le 1er janvier 1933. Désormais on parle de droite ou de gauche pour les commandements à la barre. Encore une fois, l'ancienne phraséologie n'a entraîné aucune confusion chez Hichens qui a immédiatement tourné la barre à gauche, l'exécution de cet ordre ayant d'ailleurs été immédiatement contrôlée comme il est de règle, par Moody ou par Murdoch.

3- Enfin, l'affirmation selon laquelle Ismay aurait donné l'ordre de remettre les machines en avant après le choc est tout simplement ridicule. Sur la foi du premier rapport de Boxhall affirmant que tout était en ordre, Smith avait fait remettre les machines en avant lente avant de les stopper dans les secondes suivantes, quand il a vu que le navire commençait à gîter sur tribord.

Voici un dessin qui illustre le livre de David Brown, The last log of the Titanic. On y voit le détail de la manœuvre effectuée par Murdoch. Celle-ci nécessite quelques explications pour lesquelles je vais essayer d'être le moins "technique" possible.

rmstitanic14aprilmanoeu

On se souvient que le Titanic était équipé de trois hélices, deux latérales et une axiale. Cette dernière étant reliée à la turbine ne pouvait pas battre en arrière.
Comme toutes les hélices, celles du Titanic produisaient une poussée longitudinale (celle qui fait avancer le bateau) et une poussée latérale un peu moins facile à comprendre. Pour simplifier, considérons le cas d'un navire à une seule hélice. Vue de l'arrière du bateau, cette hélice tournera dans le sens des aiguilles d'une montre. Asséchons l'océan ; la coque repose sur le fond. Mettons les machines en marche : l'hélice en tournant déportera l'arrière du bateau sur la droite, ce qui facilitera sa giration (son virage si vous préférez) à gauche.
Prenons maintenant le cas du Titanic. Ses deux hélices latérales tournent en sens opposé, de sorte que leurs effets s'annulent. Reste l'hélice centrale qui tourne dans le sens des aiguilles d'une montre et qui facilite donc le virage à gauche. Murdoch connaissait bien évidemment cette particularité ; c'est pourquoi il a cherché à contourner l'iceberg par la gauche.

Comme on le voit sur ce dessin, si le Titanic avait poursuivi sa rotation à gauche, l'arrière aurait frotté contre l'iceberg. Juste après le premier virage (à gauche), Murdoch a donc fait virer à droite pour éviter l'obstacle et c'est probablement au cours de cette manœuvre que le Titanic a heurté l'iceberg.

Hichens a reçu deux ordres successifs :

1) La barre à bâbord toute (c'est-à-dire à gauche - voir mes précédentes explications) :
2) La barre à tribord toute (c'est-à-dire à droite).
Par la suite, Charles Herbert Lightoller a probablement expliqué cette manoeuvre à sa petite fille, Louise Patten, laquelle en a conclu que le slalom effectué par Murdoch résultait d'une erreur due à Hichens. Voilà comment les légendes se créent !


En fait il fort probable que Louise Patten est tout compris de travers et est-elle persuadée d'avoir fait une découverte. C'est vrai que sans explication, les ordres donnés par Murdoch de virer à gauche, puis à droite peuvent faire croire à une erreur de Hichens. Il est dommage que Louise Patten ne se soit pas un peu mieux renseigné avant d'écrire son livre.

Voilà, j'ai fais part de mon avis sur le sujet et je ne peux m'empêcher de penser qu'il ne s'agit que d'un coup de pub pour faire parler de son livre, ce qui a réussie et semé, hélas, une fausse information... Maintenant, libre à chacun de penser ce qu'il veut. Débattons ! ^^

Une dernière chose. Figurez vous que tandis que nous parlons, il y a actuellement, et ce depuis le 16 août dernier, des hommes et des femmes qui travaillent au dessus de l'épave du Titanic. Le projet consiste à prendre des photos du paquebot, et d'en créer une maquette numérique en 3D. L'équipe publie régulièrement des infos et des photos en ligne sur facebook, il y a aussi un site internet très bien fait, où le visiteur aura l'impression d'être en plongée sous-marine et de voler au dessus de l'épave. Pour ce faire, cliquez sur "Explore RMS Titanic" sur le site : Expédition Titanic.

L'épave en 2010

57926_150199878346432_136208713078882_309268_585268_n

La baignoire personnelle du capitaine Smith.

62763_150710354962051_136208713078882_311083_1898023_n

Le pont promenade couvert de 1ère classe.

 


Recevoir une notification de réponse à mon commentaire

Posté par Tiphaine H à 02:00 - Titanic - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Wowh!

    Quel bel article démontant cette chère Louise!
    Du grand art, bravo Tiphaine et Gérard!

    Posté par Dinde, 10 novembre 2011 à 19:16

Poster un commentaire