Avel Keltia

Avel Keltia mêle le celtique, le médiéval, la piraterie, le victorien, la belle époque... Le tout agrémenter de photos et musiques coups de coeur. Ainsi qu'une bonne dose de vieilles pierres, d'anciens paquebots, d'Irlande et d'Amérique. Etc...

07 juin 2010

Lecture de paysage

Coucher de soleil sur les Turlurons, la vue en face de chez moi.

DSC_1211

Les Turlurons sont les deux petites collines que vous voyez là, sur celle de gauche il y a les ruines d'une ancienne léproserie. La légende raconte qu'un souterrain partant de là-haut permettrait de rejoindre la ville de Billom située en dessous. Il est vrai que comme de nombreuses vieilles villes on a trouvé des galeries sous les maisons, mais certains de ces passages sont condamnés et les clés ont été perdues... Alors nul ne sait où ils mènent...

DSC_1210
Le turluron des druides, ou de la vierge qui pleure.

Sur la colline de droite se trouve une petite chapelle, vous pouvez deviner sa silhouette. Tout là-haut il y a une vierge qui pleure, on ne voit pas son visage car elle le cache dans ses mains, c'est pourquoi elle a toujours beaucoup intrigué... En réalité bien avant l'édifice chrétien, on raconte qu'à cet endroit ce trouvait un site consacré au druidisme. Quand je dit "on", je parle de César (Jules pour les intimes), qui le mentionne dans "la guerre des Gaules". En effet Gergovie n'est pas très loin d'ici, et en plein jour on peut l'apercevoir. Autre preuve d'une présence de druides à cet endroit, eh bien tout simplement le nom de la ville de Billom où "Billiomagus" en celte. Le mot "magus" signifiant "marché" mais ici l'ensemble signifierai "la place ou la vallée de l'arbre sacrée". Il faut donc comprendre le terme "magus" comme un endroit de rassemblement.

DSC_1327

Mais attendez, maintenant que j'y pense arrêtons nous un instant sur les noms des deux églises de Billom : Saint Cerneuf et Saint Loup. Cerneuf signifierai "le nouveau cerf", encore une fois les druides ne sont pas loin. Quand à St Loup, on le retrouve partout en France mais il semble avoir une origine bretonne, il va falloir que je me renseigne sur son compte.

Donc Billom est la place de l'arbre sacrée. On sait combien les druides sont liés aux arbres et ce point culminant avait dû leur plaire. Ensuite on peut aisément imaginer qu'en voulant imposer la religion du dieu unique, des hommes bâtirent la petite chapelle à cet endroit même pendant le moyen-âge, comme c'est le cas sur de nombreux anciens sites de cultes celtiques.

DSC_1208
Le turluron de la léproserie et le Puy-de-Dôme en arrière plan. Il parait loin mais en fait on y est en 30 minutes.

Si l'on regarde plus loin, on aperçoit le Puy-de-Dôme, autre site druidique où les gaulois avaient érigé un temple dont le rayonnement dépassait les limites du territoire Arverne. Les romains se devaient de laisser leurs traces sur un tel lieu pour montrer leurs puissances et l'on trouve aujourd'hui au sommet du Puy-de-Dôme, les ruines d' un temple dédié à Mercure. A la manière des religieux du moyen-âge, les romains s'appropriaient les sites sacrés. Cependant on sait que ceux-ci étaient plus tolérant, car les romains prenaient soin de ne pas manquer de respect aux dieux des autres peuples, de peur de se voir attirer leurs foudres. Ce qui, ils le pensaient, leurs aurait valu à coup sûr de perdre toutes leurs batailles envers les "barbares". Malin ces romains !

DSC_1313

Posté par Tiphaine H à 23:59 - Photographies - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire